Helping You To Live Life!
Main Office Location
Ottawa Holistic Wellness, 356 MacLaren Street, Ottawa
Give us a Call
+ 613 230-0998
Send us a Message
info@capitalosteopathy.ca
La scoliose

La scoliose idiopathique chez l’enfant et l’ostéopathie

La scoliose idiopathique de l’adolescent (SIA) est une déformation de la colonne vertébrale dans les 3 plans de l’espace.  Ce phénomène touche généralement un public plutôt jeune et féminin, et ses conséquences sur la qualité de vie dépendent du degré de la déformation (bégnine-moyenne-aggravée).

La scoliose a une origine multifactorielle. Des facteurs génétiques, hormonaux, métaboliques, neurologiques peuvent être impliqués dans sa survenue.

D’importances conséquences à l’âge adulte peuvent se font ressentir : douleurs chroniques du dos, difficultés à se tenir debout, boiterie, conséquences esthétiques, mauvaise estime de soi et dégradation de la qualité de vie.

L’ostéopathie, dans une collaboration pluri disciplinaire, joue un rôle essentiel dans la prévention de la scoliose, notamment lors de la poussée de croissance chez l’adolescent. L’ostéopathe peut aider à rétablir l’équilibre du corps dans le cas de scoliose bénigne et améliorer le vécu des patients qui portent un corset (scoliose moyenne) ou qui doivent subir une opération en cas de scoliose grave.

Les causes de la scoliose idiopathique chez l’enfant

Les causes de la scoliose idiopathique restent aujourd’hui inconnues. Les différentes hypothèses tendent vers un aspect posturale et génétique.

À moindre mesure, l’environnement de l’enfant prend également une place dans l’évolution de sa scoliose. Une mauvaise posture à l’école, un sport pratiqué trop tôt et asymétrique, un sac trop lourd, une alimentation déséquilibrée ou encore une tension « psychologique » sont à prendre en compte.

Se tenir debout

Pour conserver sa verticalité et bien se tenir debout, l’homme doit lutter contre la gravité et continuellement rechercher l’équilibre. Ce contrôle s’élabore à partir d’informations sensorielles issues de la vision, des récepteurs de l’équilibre, de l’oreille interne, des muscles et des capteurs plantaires.

Si l’information reçue par ces capteurs n’est pas traitée correctement, la posture s’avérera inadéquate, ce qui pourra entraîner des dysfonctionnements, voire des douleurs chroniques, dans certaines parties de l’organisme.

Test à faire à la maison

Le diagnostic de la scoliose idiopathique chez l’enfant est relativement simple, et vous pouvez réaliser le test à la maison et le renouveler régulièrement.

Comme le montre le spot réalisé par la Fondation Yves Cotrel, spécialisée dans les maladies rachidiennes, un regard rasant posé sur le dos de l’enfant suffit à détecter une asymétrie suspecte.

Pour cet examen, le jeune doit être penché en avant, pieds joints et jambes tendues, la tête entre les genoux.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=41&v=Z2Yi_skqhGQ

Prise en charge en ostéopathie de la scoliose idiopathique.

Actuellement, nous ne disposons pas d’études médicales publiées, ni de preuves quantifiées sur l’efficacité à long terme de l’ostéopathie sur la prise en charge de la scoliose idiopathique.

Néanmoins, notre but est de proposer une approche globale du corps pour améliorer le confort de vie du patient. Il s’agit de travailler sur les déséquilibres fonctionnels causés par la scoliose et de limiter son évolution.

Dans le cas de scolioses idiopathiques moyennes, le port du corset est recommandé pour maintenir le dos et contenir l’évolution scoliotique.

Pour les cas les plus graves de scolioses idiopathiques aggravées, l’opération peut être le dernier recours pour stopper l’évolution.  L’ostéopathe est là pour rééquilibrer les tensions du corps après l’intervention. Il améliore ainsi le vécu du patient avant et après la prise en charge chirurgicale.

Conseils préventifs

La prévention de la scoliose tient en premier lieu à son dépistage.

Les parents peuvent le constater eux-mêmes, visuellement ou en passant leur main au niveau des omoplates. Cependant, si l’enfant voit à minima un professionnel de santé chaque année (médecin, physiothérapeute ou ostéopathe), le diagnostic de scoliose sera vite établi si il est présent.

Dans tous les cas, une détection précoce améliore grandement les résultats. Pour optimiser les soins, des conseils en posture et exercices de maintien sont donnés au patient. L’action de l’ostéopathe s’inscrit dans une prise en charge pluridisciplinaire.