Helping You To Live Life!
Main Office Location
Ottawa Holistic Wellness, 356 MacLaren Street, Ottawa
Give us a Call
+ 613 230-0998
Send us a Message
info@capitalosteopathy.ca
visceral-manipulation

Douleurs lombaires viscérale

Les douleurs lombaires
d’origine viscérale

Les douleurs lombaires sont le grand mal de notre siècle. Beaucoup d’études médicales s’y sont penchées et leurs conclusions rapportent que ces douleurs lorsqu’il n’y a pas de lésion majeure sont généralement multi factorielle. Ces douleurs lombaires peuvent survenir après un exercice musculaire, un stress important, une grossesse ou un problème viscéral.

Douleurs viscérales

La douleur viscérale est très différente de la douleur des structures somatiques, c’est à dire musculaire, ligamentaire ou articulaire. Comparativement à ces dernières, les viscères ne présentent pas autant de récepteurs sensibles à la douleur : les nocicepteurs.

Des douleurs lombaires d’origine viscérale sont alors le fruit d’une douleur référée.

La douleur référée correspond à l’irradiation du métamère sur lequel converge des influx nociceptifs de diverse origine, cutanée, musculaire, tendineuse, ligamentaire, sans atteinte de la structure.

L’origine de ces influx est mal interprétée par le cerveau, car celui-ci, s’il possède une reconnaissance précise pour la peau, les muscles et les articulations, ne reconnaît quasiment pas les influx provenant des viscères.

La douleur de l’infarctus du myocarde, par exemple, est située typiquement sur la mâchoire et le bras, et non sur le cœur lui même.

Deux types de lombalgies d’origine viscérale

Les lombalgies viscérales d’origine organique

Elles correspondent aux lombalgies secondaires à une affection de l’organe incriminé avec présence de lésions organiques.

Lombalgies viscérales d’origine gynécologique

Fréquemment associées avec des douleurs pelviennes postérieurs, elles sont en lien avec la grossesse, le post-partum immédiat et chez certaines femmes les périodes de menstruations.

Description caractéristique d’une lombalgie viscérale

Dans les caractéristiques d’une lombalgie viscérale, il n’y a pas de raideur rachidienne, les douleurs sont moins systématisées. La fréquence des douleurs est différente car c’est le rythme viscéral qui impose la symptomatologie.

En effet dans ce type de lombalgie, la douleur sera :

  • Plus diffuse, plus sourde
  • Nocturne.
  • Améliorée au mouvement.
  • Sans diminution notable de mobilité, aucun mouvement ne reproduit la douleur.
  • Accompagné de symptomatologies viscérales plus ou moins importantes, d’ou un interrogatoire précis qui doit prendre en considération les troubles viscéraux associés.
  • Aspect de « vertèbre caoutchouc ».

L’ostéopathie dans tout ça

L’objectif de l’ostéopathe est de mettre en évidence les fixations viscérales, ces pertes de mobilités. Une fois celles-ci dépistées, le traitement visera à stimuler le viscère, à lui restituer sa mobilité primitive physiologique.