Helping You To Live Life!
Main Office Location
Ottawa Holistic Wellness, 356 MacLaren Street, Ottawa
Give us a Call
+ 613 230-0998
Send us a Message
info@capitalosteopathy.ca
orthodontics and osteopathy

Orthodontics : improving their success with Osteopathy

Orthodontics treatment is becoming more common place and can be used to help with a variety of complaints including a deficit of bone growth, temporomandibular joint issues (TMJ), difficulty with breathing, position of teeth and position of the tongue.

It is common for teenagers to consult an orthodontist; however, it is important to know that orthodontics can be used from the age of about 4.

Why is it important to ask an orthodontist so early?

At this age, the child has deciduous dentition, or baby teeth and the permanent, adult teeth have not yet emerged. This situation allows for treatments to be more efficient because we can have an impact on the growing bones. By ensuring correct, healthy bone growth, it allows for the optimal emergence of permanent teeth.

Starting treatments earlier brings a better balance between the different structures of the body, a true harmony and makes the treatments more stable.

During an assessment your orthodontist will ask if your child is or was a thumb sucker or used a pacifier, he will have a look at the respiration (breathing) of your child, nose and mouth breathing, and he will test the mobility of temporomandibular joints (TMJ).

Using osteopathic treatments alongside orthodontics can enhance their success

The osteopath can help by improving the mobility of cranial bones (the skull), cervical vertebrae (the neck), hyoid bone (in front of the neck) and of course the rest of the body, the chest, pelvis, etc. These different parts of the body all have an influence on the mouth and the orthodontic treatment. The body exists as a whole, not a collection of separate pieces. Using a combination of treatments will decrease the time required to achieve results and allow a greater impact on the position of teeth.

Using a combination of treatments will reduce the time needed to produce results and allow more significant impact on the position of teeth.

la médecine ostéopathique

Qu’est ce que la médecine ostéopathique?

Un peu d’histoire de médecine ostéopathique

La médecine ostéopathique, s’appuyant sur les bases anatomiques et physiologiques du corps, est apparue au XIX siècle, sous l’impulsion d’Andrew Taylor Still.

Celui-ci posa les premiers fondements d’un nouvel art diagnostique et thérapeutique consistant d’une part à examiner et traiter globalement un patient au lieu de traiter seulement sa maladie, d’autre part à tenter de conserver la santé de l’individu en évitant qu’il contracte des maladies.

Définition

La médecine ostéopathique est une médecine exclusivement manuelle dont l’objectif est de rétablir la fonctionnalité de toutes les structures et tous les systèmes du corps humain afin de favoriser sa capacité d’autorégulation.

Sa technicité est basée sur des connaissances approfondies des sciences de la santé et des interactions propres à l’équilibre de l’organisme (homéostasie).

Grâce à une palpation fine et précise, une évaluation complète et globale permet d’examiner la cause des dysfonctions neuro-musculo-squelettiques, viscérales et crâniennes.

Un traitement préventif ou curatif, spécifique et individualisé finalise le concept thérapeutique de l’ostéopathie.

Pour information la prescription médicale n’est pas requise pour consulter un ostéopathe

La médecine ostéopathique pour qui?

Au nouveau-né : elle agit sur les déformations liées aux contraintes de la grossesse et de l’accouchement.

À l’enfant : elle participe à son développement harmonieux.

À l’adulte : elle permet à l’organisme de retrouver son équilibre et améliore les fonctions de notre corps pour une vie active et familiale sereine.

À la femme enceinte : elle favorise la mobilité aux structures les plus sollicitées (colonne vertébrale, bassin, périnée) afin de soulager ou d’éviter l’apparition de douleurs éventuelles.

À la personne âgée : elle permet le maintien de l’activité et participe naturellement au renforcement des défenses sur l’ensemble du corps.

Au sportif professionnel ou amateur : elle prévient et traite les maux liés à la pratique sportive, et permet d’améliorer les performances physiques.

Pour quelles raisons consulter un ostéopathe ?

Si le mal de dos représente la majorité des motifs de consultation, d’autres troubles fonctionnels liés à la digestion, aux maux de tête, à la sphère gynéco- urinaire ou encore au stress, représentent également de bonnes raisons de consulter un ostéopathe.

Le nombre de consultations dépend de plusieurs facteurs incluant la nature,
la sévérité de votre douleur, et son histoire.

Quand consulter un ostéopathe ?

L’ostéopathe est souvent consulté en crise, soit consécutivement à un traumatisme, soit à la faveur d’un faux mouvement sur un terrain déjà fragilisé. En général, quelques séances suffisent pour faire disparaître une douleur, selon sa gravité et son ancienneté (de 2 à 4 séances).

Mais l’Ostéopathie est avant tout une médecine préventive :

Une à deux fois par an, une vérification de la structure et de l’état de santé de votre corps peut aider à limiter, voire à éviter les futures douleurs et/ou troubles musculaires, articulaires, nerveux, digestifs, …

Le corps humain est une mécanique semblable à celle d’une voiture, qui nécessite un entretien régulier pour ne pas tomber en panne (1 à 2 séances dans l’année) ! On le sait tous, il vaut mieux prevenir que guérir…

 

Le nourrisson ostéopathie

L’ostéopathie pour votre nourrisson

Le nourrisson peut bénéficier de l’ostéopathie aussi bien que les plus grands et les résultats obtenus sont souvent spectaculaires.

Des reflux, des troubles du sommeil ou des  méplats au niveau de la tête peuvent faire suite à un accouchement difficile. Car l’emploi de spatules, ventouses ou forceps, peuvent influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Quand consulter pour votre nourrisson ?

  • Si la présentation s’est faite par le siège, par la face ou par le front,
  • Après une forte traction sur la tête,
  • Lorsque l’accouchement s’est effectué sous péridurale,
  • Quand le travail a été trop long ou trop court,
  • Si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen maternel,
  • Après l’emploi de forceps, ventouse ou spatule en cas de césarienne

Cette liste donne une idée de l’intérêt que peut présenter l’ostéopathie pour votre nourrisson :

Le sommeil perturbé (de mauvaise qualité),

Les troubles du comportement (hyperexcitabilité ou apathie),

Les reflux gastro-oesophagiens (RGO),

Les déformations crâniennes,

Les plagiocéphalies (aplatissement d’une partie du crâne),

les torticolis congénitaux,

Les coliques (les troubles digestifs en général),

les bronchiolites, et de façon générale tous les problèmes ORL

Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen) détectera aisément les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux. Par une correction manuelle appropriée, toujours en douceur, votre bébé retrouvera toute sa joie de vivre.

Les mains expertes et attentives de l’ostéopathe lui permettront de bien démarrer dans la vie.

De nombreux maux ou petits problèmes peuvent gêner les bébés dans les premiers mois de leur vie. En emmenant rapidement les bébés chez l’ostéopathe, il est possible de leur éviter des tracas.

3 méthodes ostéopathiques pour apporter une efficacité maximale à votre enfant :

La méthode structurelle 

Elle permet de traiter les articulations et les tissus péri-articulaires.

Il se peut que le patient sente un craquement, cela n’est qu’une petite bulle d’air dans l’articulation.

La méthode crânienne

Cette technique très douce a pour objectif d’évaluer et d’améliorer le fonctionnement du système cranio-sacral.

Ce système relie les os du crâne, la colonne vertébrale et le sacrum.

La méthode viscérale

L’ostéopathe teste la mobilité abdominale et redonne aux viscères, par des techniques adéquates, la mobilité nécessaire à leur bon fonctionnement.

L’ostéopathe saura adapter au mieux ses manipulations au nourrisson qu’il reçoit.

Il est parfois nécessaire de consulter une deuxième fois même si le symptôme a disparu dès la première séance, afin de s’assurer que l’organisme est parfaitement stabilisé.

osteopathic treatment what to expect

Osteopathic treatment: What to expect and what to do afterwards?

The primary goal of an osteopathic treatment is to give your the body the capacity to rebalance itself. This principle is called “self-healing “. As such this may induce certain feelings in your body. In this blog, I outline what to expect after an osteopathic treatment and furthermore do’s and don’t afterwards.

What to expect after osteopathic treatment?

After a session, different areas that were locked will again find their mobility. Your body will furnish more energy to integrate the treatment and fight against the inflammation. That is why you may feel tired after a session.

Your body continues to heal after a session. You will typically feel an improvement after a few days or sometimes a few weeks. In the first few day’s after the treatment tense areas will begin to relax and you can feel pain like achiness. Sometimes it could be more painful/stronger than before, or you can have other pain or other symptoms that may appear. Don’t be surprised, keep calm, your body is still working! Usually, these symptoms will persist for 2-3 days, but sometimes it could be present for one week, depending on the patient, their medical history, or stress level. In the next few weeks, your body should continue to attain balance. Usually, your body needs about 3-4 weeks to relieve the pain. Sometimes you’ll still feel an imbalance, and this is the moment to book another appointment.

Usually, these symptoms will persist for 2-3 days, but sometimes it could be present for one week, depending on the patient, their medical history, or stress level. In the next few weeks, your body should continue to attain balance. Usually, your body needs about 3-4 weeks to relieve the pain. Sometimes you’ll still feel an imbalance, and this is the moment to book another appointment.

In the next few weeks, your body should continue to attain balance. Usually, your body needs about 3-4 weeks to relieve the pain. Sometimes you’ll still feel an imbalance, and this is the moment to book another appointment.

What to do after your osteopathic treatment?

Drink some water

Drinking water will help your joints, muscles, ligaments and bones to integrate the treatment better. If you do not usually drink much water, try keeping a 50cl bottle of water with you during the day. Your goal is to drink the bottle during the morning (by small gulps). Refill it at lunch time and drink it during the afternoon. By the end of the day, you will have drunk at least 1L. You will also consume water in your food. It is necessary to drink between 1,5 and 2L per day.

Avoid exercising after the session

After a session your body has to adapt by itself, so allow it to rest for about 48h. If you have a demanding work/job, try to book your appointment the day before your weekend or a day off.

Take care of your body

Avoid bad postures, long car journeys, and activities high-level pressure for example amusement parks.

Caring is Sharing

Please share this article with you friends and family if you found it useful.

L'ostéopathie pour la femme enceinte

L’ostéopathie pour la femme enceinte

L’ostéopathie pour la femme enceinte est la fois préventive, curative mais également d’entretien.

La grossesse implique de grands changements physiologiques, physiques et mécaniques dus à la prise de poids et à la modification du centre de gravité du corps par le développement du bébé. Sur une période relativement courte, chaque femme doit pouvoir s’adapter au mieux à ce grand changement.

Pour quelles douleurs peut-on consulter un ostéopathe ?

  • Mécaniques: douleurs coccygiennes, douleurs lombaires, dorsales et cervicales
  • Circulatoire : jambes lourdes, hémorroïdes
  • Digestives : flatulences, spasmes, digestion difficile
  • Gynécologique : contractions ou spasmes utérins, le bébé ne se retourne pas
  • Séquelles d’opération : césarienne, accident de voiture

Tous ces maux ne sont pas une fatalité. Un suivi par un ostéopathe apportera à la future maman un bien-être certain pour une grossesse harmonieuse.

Uniquement à l’aide de ses mains, l’ostéopathe saura localiser les tensions, normaliser les stases, équilibrer les contraintes viscérales liées à l’augmentation de l’utérus pour permettre au corps de s’adapter sans douleurs et de mener la grossesse à son terme dans les meilleures conditions.

Déroulement de la consultation de la femme enceinte

L’ostéopathie, technique tissulaire manuelle douce, n’entraine aucun risque ni pour la maman, ni pour le fœtus mais constitue une réponse alternative aux différents problèmes fonctionnels créés par l’état de grossesse. Elle ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrique conventionnel.

Une séance d’ostéopathie débute habituellement par une courte discussion sur l’état actuel de santé général et spécifique.

Après avoir cerné les raisons qui poussent la femme enceinte à consulter, l’ostéopathe pourra commencer le traitement a proprement dit. Les techniques douces de types crâniennes, viscérales ou faciales sont additionnées afin d’apporter une efficacité maximale.

La diminution de la douleur et/ou le gain d’amplitude de la zone devront être appréciés par le patient a l ‘issue du traitement.

Il est parfois nécessaire de planifier plusieurs séances afin de s’assurer que l’organisme est parfaitement stabilisé.

L’ostéopathie après l’accouchement.

Qu’il est été facile, difficile, avec ou sans interventions chirurgicales tel que la péridurale, la césarienne ou l’épisiotomie, l’ostéopathie après l’accouchement présente un grand intérêt.

Lors de l’accouchement, les tissus de la femme enceinte ont subis un certain niveau de contraintes qu’il est préférable de corriger sans trop tarder afin d’éviter d’éventuels problèmes.

L’ostéopathe opte alors pour un travail global afin de redonner une mobilité et un équilibre physiologique.